Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Quand on arrive en VILLE, en Francois VILLE
  • Quand on arrive en VILLE, en Francois VILLE
  • : Les Musiques éclectiques, les Jeux de Mots pour être beaux, les fabluleux Poèmes, les jolies Photos et les Nouvelles pas belles de Francois Ville
  • Contact

Archives

28 janvier 2014 2 28 /01 /janvier /2014 21:21

Pour les MAUVAISES MERES ?

MARÂTRE - La version Instru-Mentale.

Marâtre

Cher Madame, pour X raisons
Vous n'avez aimé votre enfant
Toujours le dévalorisant
A l'affaiblir comme un poison

Préférant le petit dernier
Favoritisme inexcusable
Vous avez c'est bien regrettable
Rendu jaloux votre premier

Ainsi se sont haïs vos fils
L'un frustré d'amour maternel
L'autre estimant ça naturel
Tous deux ont vécu l'injustice

Mais si l'un a bien réussi
L'autre n'eut pas l'homo-sapience
Au degré zéro de confiance
L'échec à l'avance est écrit

De par votre immense bêtise
L'enfant a été malheureux
Grandissant voûté et honteux
Maudissant votre coeur banquise

En mâle et fils de vous, Marâtre!
Il a subi vos sortilèges
Il est tombé dans tous vos pièges
Et dans votre bile opiniâtre

Vous avez de plus bavassé
Cassé du sucre sur son dos
Fort généreuse en mauvais mots
A jeter à tous vos pensées

Sûr vous n'êtes pas seule en cause
Votre mari fut trop passif
Indifférent pas assez vif
Trop éreinté par vos névroses

Mais tard vous parviennent mes propos
Madame, votre fils est mort
Suicidé hier à l'aurore
Que son souvenir vous soutienne...

François Ville

Partager cet article

Repost 0

commentaires